top of page
Journaux

PUBLICATIONS
par année

Ancre 1

PUBLICATIONS 2018

Dernière mise à jour : 26 mars 2023

Décembre 2018

Dimanche 23, signalons un sondage du Progrès de Lyon sur la surpopulation mondiale dont le résultat est assez significatif.

Samedi 1, Le quotidien Libération a consacré hier un dossier au sujet de la démographie mondiale avec entre autre cet article intitulé Couche d'ozone ou couche culotte, faut-il choisir ? Quant à sa Une, la voici :


Novembre 2018

Samedi 10, selon la revue The Lancet, le nombre global d'enfants par femme dans le monde est passé de 4,7 en 1950 à 2,4 aujourd'hui. Et l'hebdomadaire Le Point de titrer hier "Démographie mondiale: déclin pour les pays riches, baby boom pour les autres". Rajoutons surtout qu'en moyenne une femme fait deux fois moins d'enfants qu'en 1950, mais comme entre temps la population a triplé (7,6 milliards > 2,5 milliards), globalement il y a plus de naissances qu'en 1950. Tous les ans la planète "gagne" 80 millions d'habitants (population de l'Allemagne) et tous les 12 ans elle s'en prend pour 1 milliard…

Octobre 2018

Mardi 30, à l'occasion de la parution du Rapport Planète Vivante 2018 du WWF repris aujourd'hui par les médias et où l'on apprend que 60% des animaux sauvages ont disparu en 40 ans, Pascal Canfin, Directeur Général du WWF, était l'invité aujourd'hui de RMC. Il a entre autre évoqué « la prolifération de l'espèce humaine ».


Mercredi 24, Doit-on limiter les naissances pour lutter contre le réchauffement climatique ? Telle est la question posée à Guillaume de Longeville (SIEL Auvergne-Rhône-Alpes) et à Denis Garnier président de notre association.


Jeudi 18, Faut-il faire moins d'enfants pour sauver la planète ? Telle est la question posée par la journaliste belge Louise Vanderkelen pour le journal La Libre Belgique à Jean-Michel Decroly professeur de géographie humaine et de démographie à l’ULB (Université Libre de Belgique) et à Denis Garnier (président de notre association).


Lundi 15, Réception du matériel informatique envoyé au Togo pour aider ATBH, association qui œuvre pour la Planification Familiale, l'éducation et la sensibilisation à la famille restreinte, comme le montre son logo à gauche de la banderole.


Jeudi 11, suite à l'infographie de l'AFP et à l'appel des scientifiques sur Le Monde (voir ci-dessous), Le Figaro a lui aussi publié hier un article sur le sujet où l'on peut entre autre lire ceci : « L'idée selon laquelle la croissance démographique représenterait une menace écologique imminente obtient un regain d'attention, depuis la publication d'une étude qui préconise de faire moins d'enfants pour réduire son empreinte carbone. (...) Dans une tribune publiée mardi dans Le Monde, des scientifiques appelaient à freiner la croissance de la population, estimant que démographie et environnement étaient des sujets indissociablement liés. (...) Cependant, ces thèses ne pèsent plus rien dans l'écologie politique, assure le député européen Yannick Jadot (EELV). »

Mercredi 10, une vingtaine de scientifiques français ont publié hier sur le journal Le Monde une tribune intitulée Climat : Freiner la croissance de la population est une nécessité absolue où l'on peut entre autre lire : « Pour éviter la catastrophe il faudra, donc, et avant tout dans les pays développés, réduire fortement nos émissions de gaz à effet de serre : c’est la transition énergétique. Mais on ne pourra pas faire l’impasse sur une réduction importante de l’accroissement de la population mondiale. »

Mardi 9, hier a eu lieu un petit emballement comme on en voit régulièrement sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Tweeter. A l'occasion de la publication d'un rapport du GIEC, l'Agence France-Presse (AFP) a relayé une étude scientifique de 2017, laquelle montre l'impact d'un enfant occidental supplémentaire en terme d'émission de CO2. Notons au passage que cette infographie a été likée et retweetée 1.100 fois. Cependant elle a été aussi commentée plus de 400 fois et les commentaires étaient en grande partie nettement défavorables à cette publication. L'AFP s'est donc sentie obligée de s'expliquer comme le montre le tweet suivant. Il est donc clair que le sujet divise encore pas mal les français. Pour notre part, nous connaissions évidemment cette étude, mais nous ne l'utilisons pas particulièrement, en grande partie car notre politique est "simplement" d'appeler les couples quel que soit leur pays à ne pas dépasser les 2 enfants. Remarquons cependant qu'au-delà de 2 enfants, la justification d'une alimentation végétale par la famille n'est pas franchement convaincante, puisque l'on est dans un rapport de 1 à 60...

Septembre 2018

Mercredi 26, diffusion hier soir sur Arte d'un documentaire édifiant sur la maternité de Manille, intitulé : " La fabrique à bébés ". 59 min - Disponible jusqu'au 23/11/2018.


Jeudi 20, signalons la parution hier sur Le Point d'un article fort intéressant de Marylou Magal intitulé Faire moins d'enfants, le geste écolo ultime !

Mardi 19, dans un article publié ce jour sur Causeur, Antoine Waechter, Président d'honneur du MEI (Mouvement Écologiste Indépendant) déclare ceci : « Un autre aspect, tabou dans toutes les formations politiques, doit nous mobiliser : la démographie. L’impact de l’humanité sur la Terre est mesuré par le nombre de consommateurs multiplié par la consommation du terrien moyen. Or, les deux termes de cette équation progressent rapidement. Pour stabiliser cet impact humain, la consommation du terrien moyen devrait diminuer proportionnellement à l’accroissement du nombre de consommateurs. Ce n’est évidemment pas ce qui se produit. L’augmentation du niveau de vie, notamment en Chine et en Inde, se traduit par un alignement des modes de consommation sur celui de l’Europe ou des Etats-Unis. Or, nous n’avons aucune légitimité pour refuser à qui que ce soit de nous imiter. La France pourrait prendre l’initiative d’une conférence mondiale sur la population afin d’envisager des réponses collectives à cette question cruciale et difficile. »


Lundi 3, voici la vidéo de la conférence sur la démographie tenue samedi dernier 1er septembre au « Festival de l'avenir au naturel » qui s'est déroulé en Isère à l'Albenc. .


Août 2018

Jeudi 30, le PRB (Population Reference Bureau) vient de revoir à la hausse la projection de population pour 2050. Nous passerions de 9,8 milliards d'humains à 9,9 milliards. Le huit pays qui participeraient le plus à cette croissance seraient les suivants :

Samedi 18, nous apprenons avec tristesse le décès de Kofi Annan, ancien Secrétaire Général de l'ONU, qui fut l'un des rares grands de ce monde à s'exprimer sur les dangers de la croissance de la démographie mondiale.


Jeudi 16, sous le titre Mozambique, la pouponnière de l'Afrique, Véronique le Jeune a publié hier sur France Info un article très intéressant où elle écrit entre autre : « L'ex-colonie portugaise affiche parmi les taux les plus élevés au monde de mariages et de grossesses précoces, l'une des principales causes de la démographie galopante dans ce pays pauvre d'Afrique australe. »


Mercredi 1er, à l'occasion du Jour du dépassement et dans l'esprit des recommandations de l'appel des 15.000 scientifiques, voici un graphique proposé par Global Footprint Network.

Il est évidemment possible de comparer séparément chacun des pays avec la planète, mais il est encore plus intéressant de les comparer tous entre eux en les faisant apparaître sur un même graphique. Sur celui qui suit, on a choisi de représenter sur l’axe vertical les empreintes individuelles et, sur l’axe horizontal, les densités de population par surface bioproductives. Sont tracées aussi la courbe correspondant à l’autosuffisance (ou équilibre écologique) et celles de l’utilisation de ressource équivalentes à plusieurs fois le pays (2, 3, 4 et plus).


Juillet 2018

Lundi 9, extrait vidéo fort intéressant de l'interview donnée à RFI par le Président Macron lors de son récent passage au Nigeria.

Juin 2018

Vendredi 29, La démographie, variable oubliée de la sauvegarde de l’environnement, excellent article d'Olivier Ratheaux sur le Blog de l'Agence Française de Développement (AFD).

Mercredi 27, « Faut-il arrêter de faire des enfants pour protéger la planète ? C’est en tout cas ce que suggèrent certaines études et certains discours parmi les écologistes.» Lire l'article que Clément Fournier, Rédacteur en chef de e-RSE.net, a consacré à cette question.

Mardi 26, reprise de l'information sur la plan égyptien évoqué précédemmentpar le correspondant au Caire de RFI.


Mardi 5, «Two is Enough » (Deux enfants c'est assez), ou l'ambitieux plan égyptien pour ralentir la croissance démographique. Lire la traduction de l'article publié à l'origine par The National, journal en langue anglaise des Emirats Arabes Unis.

Mai 2018

Mercredi 16, erreur d'interprétation de la part du WWF ? En tout cas le "Jour du dépassement de la France" n'est pas tombé le 5 mai dernier. Il n'interviendra qu'à la fin du mois de juillet. D'autres imprécisions émaillent le rapport de l'organisation publié à l'occasion de cet "événement". Lire l'article que notre président a publié à cette occasion.


Jeudi 3, excellent article de Christian Bouquet (chercheur & professeur de géographie politique à l'Université Bordeaux Montaigne) publié hier sur le site The Conversation et intitulé Démographie africaine et migrations : entre alarmisme et déni, où les différents points de vue sur cette question sont honnêtement mis en perspective.

Avril 2018

Mardi 17, lors de son interview du dimanche 15, le président Macron a déclaré : « Il y a une démographie africaine, qui est là , et qui est une véritable bombe.» Voir la vidéo


Vendredi 13, un débat sur la question démographique a eu lieu hier sur France Culture avec Marianne Durano (Professeur de philosophie), Enzo Lesourt (Docteur en philosophie politique) et Denis Garnier (Président de Démographie Responsable).


Jeudi 5, publication d'un Argumentaire en faveur de la limitation des naissances au niveau mondial par Michel Garenne, démographe et Membre d'Honneur de Démographie Responsable.

Mars 2018

Samedi 17, dans son émission "Répliques" de France Culture, Alain Finkielkraut recevait ce samedi matin le journaliste Stephen Smith et le chercheur à l'IRIS Serge Michaïlof sur le thème Faut-il avoir peur de l'Afrique ?

Jeudi 15, « Étouffante, polluée et encombrée, la ville du Caire est une parfaite illustration de ce qui attend l'Égypte d'ici 20 ans : un pays surpeuplé au bord de l'asphyxie démographique », telle est l'introduction d'un reportage diffusé il y a deux jours au 20h de France 2.


Jeudi 8, à l'occasion de la énième "révolte" mahoraise, les décodeurs du Monde montrent dans un article bien documenté que l'immigration est un facteur important de la démographie à Mayotte. Rappelons que le taux de fécondité à Mayotte est de 5,0 enfants par femme soit le même que celui du Bénin et de la Côte d'Ivoire. Il est même supérieur à celui de pays tels que : Sénégal (4,9), Centrafrique (4,9), Cameroun (4,8), Ethiopie (4,6), Togo (4,5), Comores (4,3), Rwanda (4,2),...

Mardi 6, « Le Burkina Faso prend à bras le corps la question démographique », tel est le titre d'un article très détaillé et fort intéressant que Le Point Afrique vient de publier sur la mobilisation actuelle de ce pays en faveur de la Planification Familiale.

Février 2018

Mercredi 21, Le Point Afrique a publié hier un article sur le Niger qui détient le triste record de la fécondité mondiale, article dont voici quelques extraits : « Combien d'enfants avez-vous ? Hassan Edi sort doucement sa main de sa poche et se met à compter : Mohammed, Myriam, Ibrahim,... Oui, c'est ça, j'ai 9 enfants avec ma première femme et 7 avec la seconde. Ça fait 16 enfants », lance fièrement le père. « Quand on a beaucoup d'enfants, la richesse est là. Il peut y en avoir un qui devient riche », explique Issoufou Oumarou, père de 19 enfants... « Faire beaucoup d'enfants, c'est aussi être un bon musulman. Le prophète a dit de se marier et de procréer pour que sa communauté soit le plus élargie possible le jour du jugement dernier », explique le marabout Awalou Issouf.

Tchima Moussa entourée d'une partie des 16 enfants et 24 petits-enfants à sa charge

Vendredi 2, l'hebdomadaire Le Point consacre son dernier numéro à l'Afrique avec entre autre une interview de Stephen Smith à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, La Ruée vers l'Europe. « Celle-ci est-elle inéluctable ? » Partant de cette "loi des grands nombres" démographique, Stephen Smith répond par l'affirmative. Tout en s'écartant des afro-pessimistes, il ne tombe pas dans l'optimisme béat des tenants de l'Afrique qui gagne. Pour lui, « dans le cadre d'une telle explosion de population, c'est le développement économique de l'Afrique qui va nourrir cette levée en masse. »

Janvier 2018

Jeudi 25, contrairement à ce que l'on entend de la bouche de certains de nos démographes, selon France Info : « La fécondité repart à la hausse dans plusieurs pays arabes alors que la transition démographique y semblait acquise. Dans une étude publiée en janvier 2018, l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) se concentre sur le cas de l’Egypte et explique cette nouvelle tendance. »


Mercredi 3, Sur Europe 1, dans son émission Social Club, dont le thème était Sommes nous trop nombreux, Frédéric Taddeï recevait hier soir Marie-Eve Perru (responsable Île-de-France de notre association), Gérard-François Dumont (géographe et démographe), Michel Garenne (démographe et membre d'honneur de Démographie Responsable) et Jacques Lesourne (Professeur émérite au CNAM).

Marie-Eve Perru et Michel Garenne

65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Pour une autre année de publications, sélectionner : 

Ici sont affichés les articles sur le sujet de l'impact de la surpopulation sur l'environnement classés par année de publication

bottom of page